Terroir, territoire, Aubrac : Portrait – Je vais voir mes vaches (2009 – 42 min)

Ce film recherche a pour toile de fond la complicité homme-territoire. Ici, il va être question de l’Aubrac ; d’une invitation à rencontrer l’Aubrac, un territoire qui s’est construit « en résistance ».

Au centre de ce schéma, André Valadier qui illustre par sa contamination positive et sa ténacité, la reconstitution d’un terroir qui se fait dans une attitude de résistance. A travers le portrait d’un homme, éleveur, qui a occupé des fonctions essentielles dans le développement territorial et agricole, le film se propose de montrer et de faire comprendre la construction de « l’esprit des lieux » qui est essentiel pour s’inscrire avec son histoire, dans un présent et dans un à-venir qui trouve place dans la modernité et dans l’ouverture.

« Le terroir n’est pas un enclos… Le terroir est avant tout une entreprise… La tradition qui tourne le dos à la modernité n’a pas d’avenir… ».

Le portrait d’André Valadier est abordé dans son rapport au terroir, au territoire. N’est pas éleveur qui veut et où on veut. Le rapport au paysage, au temps, à la famille, au troupeau ; les pas, les traces des pas de l’homme, des vaches, les gestes et les regards rendent compte de cette intimité sans laquelle le projet commun ne peut être construit.

Au fil des saisons, transparaissent dans les gestes utiles du quotidien, les tâches spécifiques du métier d’éleveur. Au fil des saisons et des jours, ici, c’est l’homme tout le temps. La culture, avec les mots, les couleurs, les saveurs, les senteurs, les petits riens, la profondeur du silence, sert de guide à celles et ceux qui veulent comprendre un territoire vivant, dans un projet qui tourne le dos à la ruralité qui serait arrêtée.

Au travers du portrait d’André Valadier, de ses récits (morceaux de vie et d’expériences), l’intention est de transmettre à celles et ceux qui ne le savent pas (ou pas encore) notamment aux élèves et étudiants de l’enseignement agricole que « l’on peut emprunter les mêmes pas sans remettre les sabots » pour s’ouvrir au monde et vivre dans le monde.

Ce travail de recherche s’est déroulé au sein l’UMR Dynamiques Rurales-ENFA.

Production : ENFA, UMR Dynamiques Rurales

Auteurs : Jean-Pascal Fontorbes et Anne-Marie Granié

Réalisateur : Jean-Pascal Fontorbes

Prise de vue : Jean-Pascal Fontorbes et Alain Balembois

Prise de son : Marie-Pierre Thomat

Montage et mixage : Jean-Michel Cazenave

 
Haut de page ↑  
Vaccin-action