Politique Scientifique

La formation des enseignants, mission principale de l’ENSFEA, implique une interrelation entre des savoirs académiques et des savoirs didactiques et pédagogiques pour accompagner l’apprentissage du métier.  Autrement dit, une production de connaissances fondamentales et une production de connaissances plus appliquées, sont articulées pour former des enseignants experts d’une discipline et experts de l’enseignement de cette discipline dans un contexte particulier, celui d’un enseignement professionnel préparant aux métiers de l’agriculture au sens large.

La politique scientifique de l’ENSFEA se déploie dans cet environnement particulier au croisement de savoirs pluriels. Elle a pour objectif de produire des connaissances fondamentales en sciences humaines et sociales, en sciences agronomiques, économiques…… mais aussi des connaissances sur et pour le système d’enseignement agricole, le monde professionnel agricole et rural pour accompagner les mutations en cours, répondre aux enjeux éducatifs actuels et former les enseignants de demain. Les enseignants chercheurs et les laboratoires développent donc des travaux de recherche à l’articulation de savoirs académiques, didactiques et professionnels.

Cette politique trouve des prolongements dans la valorisation et la diffusion de la culture scientifique, ce qui constitue une autre manière de contribuer à la circulation des savoirs entre la recherche, la formation principalement celle des enseignants et les professionnels et de répondre aux demandes sociales.

Elle est précisée dans le projet d’établissement et s’organise autour des thématiques suivantes :

  • Transition pédagogique : les enjeux d’enseignement et d’éducation (numérique éducatif, savoirs et incertitudes, dispositifs innovants). Les recherches en éducation conduites à l’ENSFEA se déploient sur des problématiques stratégiques pour l’enseignement agricole comme la réforme des diplômes et des institutions, l’enseignement de la transition agroécologique, l’enseignement via le numérique, la prise en compte des troubles dys, le vivre ensemble et les valeurs de la République. L’ensemble de ces recherches s’appuie sur les sciences de l’éducation et la didactique, mais intègre aussi d’autres disciplines (l’information-communication, l’ergonomie, la psychologie, la sociologie, la linguistique…).
  • La dynamique des territoires : accompagner les mutations des territoires et sociétés rurales. Ces dynamiques traduisent les processus d’adaptation des territoires à un contexte en mutation. Dans ce contexte, les chercheurs de l’ENSFEA apportent à partir d’une approche pluridisciplinaire (économie, sciences de gestion, sociologie, géographie, aménagement des espaces, audiovisuel) un éclairage nouveau auprès des acteurs locaux pour accompagner ces mutations.
  • Transition agroécologique : produire autrement et durablement dans un régime d’incertitude. Ces recherches en agronomie, en zootechnie et en biologie-écologie et en économie visent à concevoir, à analyser et à évaluer les systèmes agricoles mobilisant les principes de l’agroécologie, plus particulièrement l’agrobiodiversité et l’agroécosystème. Ces approches sont renforcées par les travaux de recherche sur la contribution de la didactique des Questions Socialement Vives à l’étude de la transition agroécologique qui fournissent des outils et des méthodes pour mieux raisonner les apprentissages centrés sur cet objet complexe de nature à renouveler les dynamiques du monde agricole, et plus particulièrement de l’enseignement agricole.

L’ENSFEA ne dispose pas d’une commission recherche mais la recherche est pilotée par la directrice de la recherche. Elle est aidée par la responsable du service recherche qui assure l’organisation et le suivi des opérations de recherche, de promotion et de communication scientifique en lien avec le Conseil Scientifique de l’établissement et les unités de recherche.

Plaquette de présentation de la recherche à l’ENSFEA
 
Haut de page ↑