Journée d’étude sur le développement des Learning centres

L’Ecole Nationale Supérieure de Formation de l’Enseignement Agricole (ENSFEA) a organisé le 19 novembre 2019 une journée d’étude consacrée au développement des Learning centres.
Cette journée d’études a mis l’accent sur l’évolution des pratiques d’enseignement et d’apprentissage liée aux usages du numérique dans les établissements. Elle était centrée sur la question des transformations numériques et des pédagogies innovantes à travers la question de la construction collective des connaissances au sein de ces Learning centres.

Le Learning centre, vers de nouvelles dynamiques de circulation des savoirs ?

  • INTERVENTION de Susan KOVACS
    Maître de conférences, Université de Lille 3, Laboratoire «  GERIICO »

Susan Kovacs a situé le Learning centre comme un processus émergent dans lequel il s’agit de décrypter les logiques à l’œuvre sociales, institutionnelles, pédagogiques.
Elle a précisé que nous en étions à la 3ème génération des troisièmes lieux, et qu’il y avait aujourd’hui l’émergence de 4ème lieu basé sur l’apprentissage dans la sociabilité.
Kovacs a fait part des résistances, des débats : mélanger culture, loisirs, sociabilités. Mais aussi de l’idéologie sous-jacente de rationalisation économique, avec un personnel polyvalent et une injonction à l’efficacité.

Cependant, elle a insisté sur ce nouveau paradigme qui veut favoriser la production et la circulation des savoirs. C’est un glissement vers du collaboratif, on passe du teaching au learning. Il s’agit de rapprocher les fonctions : learning, teaching, training, being (être au monde). C’est donc un potentiel novateur des Learning centres (culture Learning centre est en train de se construire) avec une nécessaire appropriation des codes, des pratiques sociales, mais aussi des détournements.
Les innovations se font par petites touches successives, il s’agit d’une évolution plutôt que d’une révolution. Cela pose cependant des problèmes d’acceptabilité sociale/des identités professionnelles/et un espace parfois contesté.


Transformation numérique et nouveaux processus d’enseignement – apprentissage : médiation des savoirs et construction collective de connaissances au sein des Learning centre.

  • INTERVENTION de Dima Hanna
    Docteure en Sciences de l’éducation et de la formation, ENSFEA, Laboratoire « UMR EFTS »

Dima Hanna a présenté l’essentiel de son rapport de recherche qui est dans le cadre de Post-doctorat à  l’ENSFEA, UMR EFTS dans le cadre du projet « Lacope » financé par le conseil régional dans le cadre du projet « recherche et société ».

À l’Ecole Nationale Supérieure de Formation de l’Enseignement Agricole (E.N.S.F.E.A.), le projet Learning centre a été initié en 2016. Il a été mis en place, autour de ce dispositif, une démarche de recherche déployée de manière impliquée et collaborative. Cette démarche de recherche vise d’une part à comprendre les usages des dispositifs et des outils numériques, les pratiques d’enseignement et les processus d’apprentissage, et d’autre part, à impulser une transformation numérique pour expérimenter de nouveaux processus d’enseignement-apprentissage et favoriser une médiation des savoirs et la construction collective de connaissances à partir du Learning centre de l’ENSFEA et de Toulouse-INP ENSIACET.

Dans cette présentation, elle a parlé d’accompagnement au changement avec le rôle de l’accompagnateur pour l’évolution des pratiques d’enseignement. Elle nous a fait part dans ces résultats d’une appropriation en cours et de difficultés pour les enseignants pour investir pleinement ces dispositifs.

Côté dispositifs par contre, l’innovation en cours semble porteuse de potentialités et certaines encore à venir.


Présentation des actions du Learning centre de l’ENSFEA

  • INTERVENTION de Sylvie Sognos
    Docteure en Sciences de l’Information et de la Communication, ENSFEA, Laboratoire  » UMR EFTS » et responsable de la bibliothèque de l’ENSFEA

Sylvie Sognos a décrit les 4 dispositifs du Learning centre (LearningLab, TeachingLab, FabLab et AcessLab) avec des actions variées qui montrent que l’appropriation des espaces passent par des activités communes voire collaboratives.
Sa présentation nous a également montré l’importance des équipes qui coordonnent, impulsent, soutiennent toutes ces activités.
Elle a également mis en avant les 3 dimensions : pédagogique, sociale et numérique du Learning centre.

Les  » nouveaux  » espaces d’apprentissages

  • INTERVENTION de Isabelle Fabre
    Professeur en Sciences de l’Information et de la Communication, ENSFEA, Laboratoire « UMR EFTS »

Isabelle Fabre a présenté les « nouveaux » espaces d’apprentissage. Elle souligne que face aux contraintes de l’espace scolaire, de la ritualisation scolaire (corps, parole), l’accès aux savoirs/temps et aux lieux reste primordial. L’espace devient un outil de réflexion.
Les pratiques sont des marqueurs forts de l’espace, et se rapprochent des pratiques ordinaires, mais nécessite une appropriation pour légitimer la présence.

La notion d’ambiance permet de faire des liens entre prescriptions des espaces et appropriation des espaces, il s’agit de questionner les expériences (studieux, ordinaires), en mobilisant des approches sensibles pour créer ou prendre en compte des chemins de désir.

Les enjeux des salles de pédagogies actives

  • INTERVENTIONS de Julitte Huez et Vanessa Durrieu
    Julitte Huez, Maitre de conférences en Sciences des matériaux et conseillère pédagogique, Toulouse – INP – ENSIACET, Laboratoire  » CIRIMAT  »
    Vanessa Durrieu, Maitre de conférences, Toulouse INP – ENSIACET, Laboratoire de Chimie Agro-industrielle

Julitte Huez et Vanessa Durrieu ont parlé de la notion d’Active learning, de démarche autonome des étudiants. Elles ont rappelé que l’enjeu de professionnalisation des enseignants-chercheurs était très important, mais rajoutent également l’enjeu d’accomplissement des étudiants. Elles ont mis l’accent sur la construction de savoirs métissés nécessaires à la pédagogie universitaire.
Le sentiment d’apprendre des étudiants semble moindre dans les salles de pédagogie active, ce qui confirme que ces salles sont aussi un changement aussi pour les étudiants.


Synthèse de la journée avec les coordinateurs du projet
Learning centre de l’ENSFEA

  • Cécile Gardiès, Directrice de la recherche, Professeure en Sciences de l’Information et de la Communication, ENSFEA, Laboratoire  » UMR EFTS  »
    Jean-Baptiste Puel, Maître de conférences en Informatique et chargé de mission numérique, ENSFEA, Laboratoire  » IRIT « 

Témoignage

3 questions à Julitte Huez, Maitre de conférences en Sciences des matériaux et conseillère pédagogique, Toulouse – INP – ENSIACET, Laboratoire  » CIRIMAT  » intervenue lors de cette journée


Témoignage

Coline Barthelemi, doctorante en Sciences de l’Education et Sciences de l’Information et de la Communication

 
Haut de page ↑