Archives :

Consortium PARRISE

Étiquettes : — Le 28 janvier 2016  Dans Recherche, Zoom 

L’objectif global du projet PARRISE est de construire une société ayant une culture scientifique permettant à ses citoyens de participer aux processus de recherche et d’innovation. Ce projet est mené par un consortium multidisciplinaire visant à faciliter les collaborations et les échanges entre des enseignants, des formateurs et des enseignants-chercheurs de 18 institutions, localisées dans 11 pays (France, Royaume-Uni, Suède, Pays-Bas, Portugal, Hongrie…).
Ces travaux sont conduits sur une période de 4 ans (2014-2018). Ils s’inscrivent dans le 7ème programme cadre de recherche et de développement technologique, financés par la Commission Européenne.

L’objectif de ce projet appelle une éducation démocratique à la citoyenneté, pour laquelle deux approches en didactique souvent présentées indépendamment dans les écoles sont ici réunies : la démarche scientifique d’investigation et l’étude des controverses socio-scientifiques. Il s’agit ici d’une approche intégrée intitulée “démarche d’investigation sur des questions socio-scientifiques” (désignée en anglais par le sigle « SSIBL »).

Cette méthodologie éducative vise à promouvoir la citoyenneté démocratique à travers l’intégration des questions sociales et des connaissances scientifiques qui s’y rattachent dans les dispositifs d’éducation aux sciences. Le but du projet PARRISE est de recueillir et de partager les pratiques les plus intéressantes mises en œuvre en Europe, de développer des outils d’apprentissage et de former les enseignants de sciences et techniques à utiliser cette nouvelle approche SSIBL.

En savoir plus

L’ENSFEA dans PARRISE

En lien avec l’Université de Montpellier, l’autre partenaire français du projet PARRISE, l’équipe de l’ENSFEA met en œuvre ce projet de recherche autour de l’élaboration d’une démarche d’enquête sur les questions socio-scientifiques (une interprétation française de l’approche SSIBL).

En effet, les savoirs impliqués dans ces controverses socio-scientifiques sont souvent non stabilisés, distribués, contextualisés, voire controversés ; ce qui rend leur enseignement délicat. Des outils et démarches mises au point et validées dans des recherches menées à l’ENSFEA sur l’enseignement de Questions Socialement Vives (QSV) sont ainsi diffusées et adaptées à des contextes différents (par exemple : sur des questions liées à l’alimentation, à l’usage de l’énergie, à la réduction de l’usage des pesticides, au respect du bien-être animal…).

L’équipe de l’ENSFEA œuvrant au projet PARRISE

Laurence Simonneaux, Professeur en sciences de l’éducation, didactique des questions  socialement vives
Jean Simonneaux, Professeur en didactique des sciences économiques et sociales
Lucas Nedelec, Doctorant en didactiques des Questions Socialement Vives, Ingénieur projet PARRISE
Olivier Morin , formateur d’enseignant à l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation de Lyon.
Nicolas Hervé, Maître de conférences en didactique des technosciences
Amélie Lipp, Doctorante et formatrice d’enseignants en formation intiale et continue à l’ENSFEA.

Disponible : « L’enseignement agricole entre savoirs professionnels et savoirs scolaires : Les disciplines en question »

Le 8 janvier 2016  Dans Divers 

Un nouveau livre est disponible chez Educagri Editions :

« L’enseignement agricole entre savoirs professionnels et savoirs scolaires : Les disciplines en question » par Cécile Gardiès et Nicolas Hervé.

Dans l’enseignement agricole, les savoirs à enseigner évoluent, redessinent les frontières entre les disciplines et conduisent les enseignants à fortement collaborer via la mise en place d’un enseignement modulaire.
Aujourd’hui, cette intersection entre savoirs professionnels et savoirs scolaires est à nouveau questionnée, à travers notamment les projets « Produire autrement » et « Enseigner autrement ». D’une part, parce que le contexte agricole s’est considérablement modifié en cinquante ans, intégrant à une dimension productiviste des éléments de développement des territoires, de souci de l’environnement, de la qualité alimentaire et sanitaire des produits… D’autre part, parce que le monde éducatif a changé en cinquante ans : les modèles d’enseignement ont évolué et la formation des enseignants a accompagné ces changements, de nouveaux enjeux de société et culturels émergent et nécessitent une prise en charge éducative (environnement, santé, énergie, etc.).
Cet ouvrage se propose de retracer dans une première partie l’évolution de quelques disciplines scolaires dans l’enseignement agricole, en interrogeant en particulier la manière dont les objectifs d’apprentissage ont pu émerger à la croisée du monde scolaire et du monde agricole.
La deuxième partie de l’ouvrage interroge les contours des disciplines scolaires dans un contexte mouvant, en les pensant autour des interdisciplines, des pluridisciplines… ou des indisciplines.